Troller

De l’anglais trolling, méthode de pêche à la ligne qui consiste à laisser traîner un leurre derrière une embarcation qui se déplace lentement. Sur le terrain des relations intimes : attirer l’attention de quelqu’un à force de patience. S’écrit aussi trôller.

« En Gaspésie, les pêcheurs ne diront pas qu’ils s’apprêtent à lancer leurs hameçons à l’eau, mais leurs crocs. Ils utilisent la “trolle” ou palangre », relève un historien. « Dérivés : une trallée d’enfants ou même : aller trôller dans les bars (tendre ses hameçons pour attraper des filles).* »

Ø Dans l’argot d’Internet, troller dans les blogues, les réseaux sociaux, les forums de discussion, consiste à provoquer délibérément des polémiques interminables et à harceler des individus qui n’ont pas cherché la confrontation. Les internautes qui se livrent au trolling, les trolls, sont à l’évidence des gens sexuellement frustrés.

*Dubé, Brigitte. « Un historien met en valeur de savoureuses expressions gaspésiennes », ICI Radio-Canada.ca, 27 mai 2015 — lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *