Trip, tripper

L’anglicisme trip est une aventure olé-olé, en amour ou sur le plan sexuel. Un trip de cul, par exemple.

Lu sur un site web de rencontre : un homme « […] cherche un bon trip de cul, je suis assez ouvert d’esprit je n’ai pas vraiment de limite […].* »

Trip à trois, à quatre, etc. : faire l’amour à plusieurs. 

Tripper sur quelqu’un : être enthousiaste en amour, très épris. « Moi, je pourrais le voir plus, c’est lui qui veut pas. Je sais pas pourquoi ; il trippe sur moi en câlice !** »

Ø Le nom trip et le verbe tripper expriment l’enthousiasme, l’engouement, le plaisir, la passion, etc., dans une foule de circonstances : un trip de drogue, tripper sur les voyages, un spectacle qui fait tripper, etc. Quelqu’un ou quelque chose qui fait tripper est trippant, trippante ou tripatif.

*« trip de cul cochon », Kioux. Le Québec libertinlien.
**Brouillet, Chrystine. Le collectionneur, Montréal, La courte échelle, 2006, p. 111.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *