Poupoune

Poupoune, comme pitoune, est tantôt un terme d’affection, tantôt un mot plus péjoratif pour désigner une « belle femme, mais un peu futile ou sotte* », indique le linguiste Lionel Meney.

Aussi, une femme trop maquillée ou vêtue de manière très aguichante peut être qualifiée de poupoune.

Se poupouner : se maquiller, se faire belle.

« Je suis un peu fatiguée de ce look de princesse “poupoune”, aux allures sexy, qui montre tout, avec la grande fente et le décolleté plongeant.** »

Pitoune

*Meney, Lionel. Dictionnaire québécois-français, Montréal, Guérin, 2003, p. 1353.
*Auger, Marie-Sandrine. « Sur le tapis rouge des Oscars avec Marie Saint Pierre (partie I) », Elle Québec, 26 février 2007 — lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *