Minouchage, minouche, minoucher

Minoucher quelqu’un, faire minouche ou du minouchage : câlins, mamours et caresses. 

« Hé ! les amoureux, je vous surveille, je vous ai à l’œil. Pas de minouchage.* »

Ø Un minoucheur ou une minoucheuse peut chercher à plaire quelqu’un de manière complaisante, intéressée (synonymes : flatter, licher). « Que minoucheur, c’est un canadianisme qui signifie flatteur, baratineur, un truck commak, je te signale, au cas où t’irais frivoliser dans le Québec** », relève San-Antonio dans son roman Ma cavale au Canada.

Dodicher

*Riendeau, Denise. Trois femmes de passion, Sillery, Septentrion, 2003, p. 12.
**San-Antonio. Ma cavale au Canada, Paris, Fleuve Noir, 1989, p. 250.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *