Madame

Pour désigner une femme, des Québécois disent et écrivent madame, peu importe que la femme en question soit plus ou moins âgée, célibataire ou engagée.

« Le 18 juin dernier, les élèves de maternelle de la classe de madame Claire, à l’école des Bâtisseurs, ont offert un mini spectacle de comptines et de chansons […].* »

L’expression ma petite madame déborde de condescendance. « J’ai failli hurler quand il a prononcé “ma petite madame” pour la troisième fois — rien de pire que de se faire traiter de “petite madame” au sortir du lit, ça donne automatiquement envie d’aller se faire injecter du Botox et remonter les seins.** »

*« Quand les générations chantent et dansent ensemble », L’Hebdo du St-Maurice, 27 juin 2021 — lien.
**Glorieux, Karine. Mademoiselle Tic Tac. Tome 1 : Le manège amoureux, Montréal, Québec Amérique, 2009, p. 114.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *