Josephté

Virginité masculine. Perdre sa josephté : faire l’amour pour la première fois, dire adieu à son pucelage du point de vue mâle.

« Gaby, jeune joueur de hockey, désire à tout prix perdre sa josephté afin de se prouver sa virilité.* »

Joseph, père de Jésus, fut le saint protecteur de la Nouvelle-France. À l’époque, la coutume voulait que le premier patronyme au baptême, pour un garçon, soit Joseph. Cette tradition s’est maintenue jusqu’aux années 1960. Il est encore possible, de nos jours, d’ajouter le prénom chrétien Joseph sur un acte de baptême, mais ce n’est pas permis dans les registres civils.

Cerise, fraiseDéviarger, déviergerViarge

*« Avant-première. Horaires », La Presse, 31 mai 1997, p. 34 — lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *