Jonc

Anneau de mariage ou alliance, « le plus souvent en or, que portent les hommes mariés, depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.* »

« Rémy rampe en hâte sur le lit, prend son jonc et sa montre. Diane l’arrête et l’embrasse** », peut-on lire dans le scénario du film Le déclin de l’empire américain de Denys Arcand (1986).

Ø « En français standard, le mot “jonc” désigne une bague ou un bracelet dont le cercle est partout de la même grosseur*** », ce qui n’est pas le cas d’un anneau de mariage, nuance Lionel Meney, auteur du Dictionnaire québécois-français.

Ø Le jonc est aussi une plante qui pousse en milieu aquatique ou humide.

*Dulong, Gaston. Dictionnaire des canadianismes, Sillery, Septentrion, 1999, p. 289.
**Arcand, Denys. Le déclin de l’empire américain, Montréal, Boréal, 1986, p. 106.
***Meney, Lionel. Dictionnaire québécois-français, Montréal, Guérin, 2003, p. 1012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *