Fesses

Jouer aux fesses, parties de fesses : tripoter ou faire l’amour.

« Finalement, il faut toujours garder en tête que jouer aux fesses ça implique d’avoir du fun, d’où le mot “jouer”. Et idéalement, du fun des deux côtés.* » (Avoir du fun : s’amuser.)

« […] quand vous croisez le parfum d’un corps qui vous plaît, qui vous subjugue, dans le métro : il est pas sitôt assis en face de vous que vous vous imaginez toutes sortes de trucs du style partie de fesses en l’air […].** »

Ø Faire suivre un nom par l’expression de mes deux fesses marque un mépris. « Ah ! cet aumônier de mes deux fesses*** ! », enrage un personnage du romancier Yves Beauchemin.

CulFoufounesPogner

*Dupras, Anne-Marie. « One Night Stand 101 », Le Huffington Post Québec, 3 septembre 2014 — lien.
**Da, Daniel. Paul et Claudel, Montréal, Hurtubise, 2010, p. 201.
***Beauchemin, Yves. Charles le Téméraire, Anjou, Fides, 2014, p. 335.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *