Cul

Faire du cul, jouer au cul, partie de cul : tripoter à pleines mains le popotin d’un ou d’une partenaire. Synonymes : jouer aux fesses, partie de fesses.

Réplique du film Une histoire inventée d’André Forcier (1990) : « Va donc jouer au cul avec la grosse Arlette.* »

Puisque nous parlons de cinéma… Un film de cul ou film de fesses est un film érotique ou pornographique.

Mettre dans le cul ou se faire mettre dans le cul : sodomie active ou passive.

Ø Des expressions québécoises où le mot cul est mis en évidence, mais qui n’ont pas nécessairement une dimension sexuelle, peuvent induire en erreur les autres francophones :

  • Baiser le cul de la vieille : revenir bredouille d’une expédition de chasse ou de pêche.
  • Toute personne ou objet ou phénomène de cul est mauvais, minable, insupportable, etc.
  • Ça ne vaut pas le cul : ça n’a pas de valeur, ça ne vaut pas un clou.
  • Se grouiller le cul : se remuer, passer à l’action.
  • Se pogner le cul, c’est perdre son temps, être payé à ne rien faire.

BrunCenneFessesPogner

*Forcier, André, et Marcotte, Jacques. Une histoire inventée, Montréal, Roseau, 1990, p. 36.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *