Botte

Être botte, être bonne botte : « bien faire l’amour, en parlant d’une femme » ; prendre ou tirer une botte, sa botte : « faire l’amour, en parlant d’un homme* », selon un Dictionnaire des canadianismes.

Équivalent en Europe francophone : être un bon coup.

« Tu disais ça de moi, Luc, quand tu m’en voulais, et j’me considère pas du tout comme une mauvaise botte…** », écrit le romancier Michel Tremblay.

CouchetteFaire l’acteFourrer, fourrable, fourrageFuck
Petite viteScorerSe faire aller

* Dulong, Gaston. Dictionnaire des canadianismes, Sillery, Septentrion, 1999, p. 67.
**Tremblay, Michel. Le cœur découvert. Roman d’amours, Montréal, Bibliothèque québécoise, 1992, p. 254.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *