5 à 7

Moment de détente, de 17 h à 19 h, pour prendre un verre avec des collègues, des amis, des connaissances, ou un cocktail rassemblant des professionnels, qui peut devenir une occasion de séduction et de rencontre lorsque les circonstances sont favorables : quelqu’un a eu la bonne idée d’inviter des amis de ses amis, l’ambiance est de plus en plus décontractée, l’alcool facilite les rapprochements, la sono fait jouer de vieux succès disco, « Love is in the aiiiiir »…

« Les jeux de regards plus ou moins subtils, les frôlements volontaires, les visites régulières des femmes aux toilettes pour réajuster les mèches et rafraîchir le mascara témoignent de l’esprit de conquête qui règne* », écrit une journaliste à propos d’un 5 à 7.

Les Québécois ayant l’habitude de prendre leur repas du soir assez tôt, vers 18 h ou 19 h, un 5 à 7 est une parenthèse après une journée de travail.

Ø Pour les Français de la douce France, un 5 à 7 est un rendez-vous extraconjugal.

*Montminy, Marie-Josée. « Les “5 à 7” : comme un prélude au soir », Le Nouvelliste, 20 avril 2002, p. S1 — lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *